IMAGES

QUEM MUITO SE EVITA, SE CONVIVE

Salvador de Bahia (Brésil) - 2004

Quem muito se evita, se convive (Qui tant l'on évite, on vit avec)

Le titre de cette série provient d'un extrait du livre Grande Sertāo : Veredas (Diadorim) de Jõa Guimarães Rosa.

Cette série s'inspire toutefois d'Exú, Orisha dans le candomblé brésilien, ni bon, ni mauvais. Il apparait notamment aux intersections et dans les endroits où les gens se réunissent. Indifférent à ce qui est juste ou faux, c'est un être malicieux, jovial, dont la maison est la rue.

 

Cette série prend la forme d'un diptyque.

Cette particularité vise à renforcer la dualité d'Exú mais elle vise surtout à afficher ces images sur l'arête d'un mur, dans une rue passante, avec de gros pavés irréguliers. D'autres aspects sont aussi considérés pour la présentation de cette série. 

 

 

Gonzague10_edited.jpg